Une vérité de Harry Quebert

  • Par viguier
  • Le dimanche 06 Janvier 2013
  • Commentaires (0)

C'est drôle, j'écrivais il y a quelques jours (ici) que j'étais parfois triste de terminer un livre qui m'avait happée, morose de quitter un personnage qui m'avait séduite. Et voilà que je termine le livre que j'étais en train de lire, La Vérité sur l'affaire Harry Quebert, passionnant, soit dit en passant, et que j'y trouve en toute fin de récit exactement le fond de ma pensée dans les mots d'un écrivain à un autre écrivain :

« Un bon livre, Marcus, est un livre que l'on regrette d'avoir terminé. »

Un océan de livres nouveaux chaque rentrée, une vague de prix littéraires chaque automne. Et parmi ces milliers de pages, trois catégories de livres, qui parfois se mêlent : la bonne littérature, celle des hommes de lettres et autres esthètes du verbe, les bons livres, ceux qui passionnent tout un chacun, amateur de sentiments ou de frissons... et les autres. 

Pour ma part, je l'ai dit et je le redis, ce qui prime, c'est le plaisir de la lecture. Alors, comme Harry Quebert, je pense qu' « un bon livre [...] est un livre que l'on regrette d'avoir terminé. »

À bon lecteur, salut !


blog littérature livre lire citation plaisir lecture

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau