surestimer/sous-estimer et autres sur/sous

Observez ces binômes de mots plus ou moins opposés :

Sous-vêtement / survêtement

Sous-estimer / surestimer

Sous-évaluer / surévaluer

Sous-titrer / surtitrer

Sous-exploité (peu le sont !) / surexploité

Sous-payé / surpayé (certains le sont !)

 

Un moyen mnémotechnique ? Le sous est "comme suspendu par en dessous" par un trait d’union (mais pas de trait d'union à en dessous…), alors que le sur se colle tout naturellement, "comme un objet posé par-dessus".

Et, ça, mesdames et messieurs, c’est une règle sans exception !!! (Bien sûr, lorsque sous ne peut pas être supprimé, cette règle n'est pas de mise, par exemple dans souscrire ou soustraire)

Notez par ailleurs que ces mots en sur et sous- ne vont pas toujours par deux.

En effet, l’on peut

sous-entendre mais pas surentendre

surenchérir mais pas sous-enchérir

surtaxer mais pas sous-taxer (dommage !)

surmonter mais pas sous-monter (tant mieux…)

surclasser mais pas sous-classer (tant mieux aussi !)

surligner mais pas sous-… Ah si ! On peut souligner !

Enfin, un dernier pour la route : on peut surélever et aussi soulever (et non sous-élever, heureusement !), quoique dans les deux cas, on va vers le haut !

 

Voilà pour aujourd'hui. Surtout, souvenez-vous :

le sur se soude

et le sous s’unit !

 

À bientôt !

 

 

 

 

 

 

 

2 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (4)

1. Tonio jeudi 14 décembre 2017

Surtout, aucun sous-entendu, vous êtes surprenante, belle surprise ce site !

2. gnu vendredi 27 mai 2016

Il y a deux espaces entre votre « Ah » et votre « si » .
Maintenant je m'interroge sur le sens d'une écriture alignée en « justifié ». Ahh la typo. ! Si c'en est...

viguier

viguier Le mercredi 15 juin 2016

Merci ! Oui, la typo, c'est pas du gâteau ! ;-)

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : lundi 08 avril 2019