Méfiez-vous des "transferts"

Il transfert ou il transfère ?

Méfiez-vous de ce verbe !

Son substantif transfert (un transfert d’argent, le transfert d’un joueur) lui donne l’allure d’un verbe du troisième groupe, avec une forme proche de

j’ai ouvert (ouvrir), j’ai souffert (souffrir), il sert (servir), il acquiert (acquérir)…  

MAIS, il n’y a pas de doute, c’est un verbe du premier groupe  : transférer

Et donc, en toute logique, il faut bannir le t de ses formes du présent de l’indicatif et du subjonctif aux trois premières personnes :

Je transfère / Il faut que je transfère…

Tu transfères / Il faut que tu transfères…

Il transfère / Il faut qu’il transfère…

(Comme je gère, tu insères, il opère...)

Transfert, transfère, transfères et transfèrent sont des homonymes, mais chacun a son rôle à jouer*.

  

*Petit détail supplémentaire, il y a bien changement d’accent pour les formes de nous et vous (nous transférons et vous transférez, avec des accents aigus).

Date de dernière mise à jour : 01 sept 2014

  • 3 votes. Moyenne 4.33 sur 5.

Commentaires

  • Nicolas
    Très bon article, merci ;)
  • CAMARA
    • 2. CAMARA Le 08 déc 2016
    tu es la meilleur