Deux verbes, un complément

Associer deux verbes qui se construisent différemment à un même complément est possible mais pas n’importe comment.

On ne peut pas dire

Le directeur a peur et évite les prises de parole en public.

J’admire et adhère totalement à ton projet.

Éclaircissement

Nous parlons ici de verbes transitifs, c’est-à-dire qui réclament un complément d’objet, qu'il soit direct, 1, ou indirect, 2 et 3 :

1 – vouloir, demander, admirer… quelque chose (verbes transitifs directs)

2  penser à, nuire à, adhérer à… quelque chose (verbes transitifs indirects construits avec à)

3  s’occuper de, priver de, douter de… quelque chose (verbes transitifs indirects construits avec de)

Si les deux verbes que l’on associe à un complément unique appartiennent à deux de ces trois catégories différentes, il faut être attentif à la formulation.

Deux solutions s’offrent à nous :

      – choisir deux verbes de même construction (ici transitifs directs) en recherchant un synonyme à l'un des verbes initiaux (ici appréhender pour avoir peur de et approuver pour adhérer à)

Le directeur appréhende et évite les prises de parole en public.

J’admire et approuve totalement ton projet.

      – reprendre le complément à l’aide d’un pronom (ici les et y)

Le directeur a peur des prises de parole en public et les évite.

J’admire ton projet et y adhère totalement.


Conclusion

Une maladresse évitée, une bonne formule trouvée, voilà comment faire d'une petite réflexion deux petits mieux pour votre écrit.

 

J’apprécie et vous remercie de votre visite sur cet ortho-trucJ’apprécie votre visite sur cet ortho-truc et vous en remercie.

 

 

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : jeudi 25 Avril 2013