Les for/fort sans effort

Tout le monde connaît l’adjectif  fort

Il est fort comme un bœuf.

Et le nom masculin  fort

Le fort Boyard, le fort Alamo…

Tout le monde utilise l’adverbe  fort

J’ai fort à faire.

Fort bien ! C’est fort utile !

Tout le monde possède son for (nom masculin).

En mon for intérieur…

Or ce for-là, sans t, ne s’utilise que dans l’expression « for intérieur » et signifie « conscience », un « tribunal intérieur » en quelque sorte, comme le suggère l’origine latine de ce mot : forum, qui signifie… tribunal.

Sachant cela, et gardant en mémoire la liaison en r (fo-rin-térieur), retenez que dans tous les autres cas, il faudra un t à fort, y compris quand il est adverbe et que l’on rechigne à faire la liaison :

J’ai fo–ra-faire / J’ai for-ta-faire ?

 

Pour la liaison, faites comme vous le voulez. Du moins voilà, sans trop d’effort, comment ne plus se tromper de for(t) !

                                                                                                                                                                                                               À bientôt !

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : mardi 10 Mars 2015