Pourquoi accentuer les capitales

Pourquoi faut-il absolument accentuer les capitales (et pas seulement les majuscules… voir ici la différence) ? 

Entrons tout de suite dans le vif du sujet avec un exemple célèbre : 

UN INTERNE TUE

Que comprenez-vous de ce gros titre de journal ?

Un étudiant en médecine a assassiné quelqu’un ?     (UN INTERNE TUE)

Un étudiant en médecine a été tué ?     (UN INTERNE TUÉ)

Un fou s’est fait assassiner ?     (UN INTERNÉ TUÉ)

Un fou a tué quelqu’un ?     (UN INTERNÉ TUE)

CQFD ! Quelqu’un doute-t-il encore de la nécessité absolue d’accentuer les capitales ?

Pourquoi, alors, l’usage est-il si fluctuant en la matière ?

En fait, l’usage des accents sur nos capitales françaises s’est perdu avec la fabrication massive de machines à écrire par les pays anglophones, lesquels n’utilisent pas ces accents (pas plus que la cédille ou le tréma) et n’avaient pas jugé utile de les intégrer sur le clavier.

Aujourd’hui, plus d’excuse pour nous, francophones, car tous les traitements de textes permettent d’ajouter accents, cédilles et trémas à nos lettres capitales. 

Encore un petit exemple pour la route : 

L’INFORMATIQUE A SOIXANTE ANS 

– Est-ce une affirmation sur la durée d’existence de l’informatique (A sans accent, verbe avoir) ?

– Ou l’introduction à une réflexion sur l’usage de l’informatique par les sexagénaires (À avec accent indispensable, sinon, il y a faute d’orthographe !) ?

Cher visiteur, j’espère vous avoir convaincu d’accentuer vos capitales !!!! Mais surtout, surtout, veillez à l'homogénéité de vos textes ! Une seule capitale accentuée et ce sont toutes vos capitales qui doivent l'être ! 

 

Référence : Les Bizarreries de la langue française, Petit Inventaire de ses subtilités, Daniel Lacotte, Albin Michel, 2011.

2 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (4)

1. Hamdi dimanche 22 Octobre 2017

Bonsoir Madame.
Je vous remercie infiniment pour le travail extraordinaire que vous accomplissez. Je trouve les réponses que je cherche aux questions qui pareilles à des épines enfoncées dans mon crane.
C 'est très soulageant.

2. viguier (site web) samedi 12 Mars 2016

Bonjour !
Vous avez bien évidemment raison à propos de l'infinitif et j'ai corrigé sur-le-champ ! Merci pour votre vigilance. J'ai beau apporter le plus grand soin à mes textes, il m'arrive de laisser quelque coquille et j'en suis fort marrie ! :-)
D'où l'utilité du regard extérieur !

Cordialement.

Sophie

3. JMC mercredi 09 Mars 2016

Très bon exemple, pour ceux qui prétendent que l'on ne met pas d'accent sur les majuscules, que votre UN INTERNE TUE

Mais lorsque vous écrivez "Un fou s’est fait assassiné ?", je pense que vous faites erreur et que c'est "assassiner" la bonne orthographe...

J'en suis sûr, même !!! En remplaçant ce verbe du 1er groupe par le verbe "mordre", comme me l'a appris mon instituteur, aucun doute : c'est à l'infinitif qu'il faut écrire le verbe.

4. peter jeudi 20 Mars 2014

Oui, bien sûr. Ce livre de Daniel Lacotte est absolument génial. Comme tous ses ouvrages sur l'histoire du langage. Et j'ai eu la chance de l'avoir comme "prof" (mais le mot ne convient vraiment pas) au Centre de formation des jourtnamlistes de Paris (cfj).

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : samedi 12 Mars 2016