Près de, prêt à, mais pas prête de

Peut-on écrire :

Vu le temps pluvieux, Julie n’est pas prête de partir se promener. 

Bien sûr, vous vous doutez que si je vous pose la question, c’est parce que malgré les apparences… non, on ne peut pas écrire ça, et même pas le dire ! (Tiens, adoptons ce vilain vert pour les mauvais exemples !)

En effet, ces deux locutions près de et prêt à se ressemblent mais ne peuvent pas être mélangées :

         – Près de s’utilise souvent à la forme négative mais pas seulement, et signifie « proche du moment de », « sur le point de », avec l’idée que le but n’est pas atteint. Près de est une préposition, donc par définition invariable.

Elle n’est pas près de réussir (car il lui manque quelque chose pour cela, du travail, de la motivation…).

Il était près de marquer un but (il a failli, mais n’a pas réussi).

          – Prêt à signifie « préparé à », « en état de », avec l’idée, à l’affirmatif, que la chose n’est pas encore réalisée mais est désormais possible. Prêt est un adjectif qui s'accorde ici avec le sujet.

Elle est prête à partir.

Ils sont prêts à démarrer le match.

 

Revenons donc à Julie, qui ne va tout de même pas sortir sous la pluie :

Même si Julie est prête à (préparée à) sortir, vu le temps pluvieux, elle n’est pas près de (proche du moment de) partir se promener.

 

Et voilà ! Grâce à Julie, vous n’êtes pas prêts près de refaire la faute !

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : jeudi 28 Mars 2013