Virgule, sujet et verbe

Ne jamais, ô grand jamais, mettre de virgule entre le sujet et le verbe,

ni entre le verbe et son complément d'objet, direct ou indirect.

 

En revanche, il faut garder la virgule après chaque sujet  dans le cas d'une énumération,

sauf si le dernier sujet est introduit par  « et ».

 

Cf. Lexique des règles typographiques en usage à l'Imprimerie nationale, Édition Imprimerie nationale.

Déçu Cet auteur, écrit 10 pages par jour.

Déçu Cet auteur écrit, 10 pages par jour.

Sourire Cet auteur écrit 10 pages par jour.

Déçu La romancière, téléphone à son éditeur.

Déçu La romancière téléphone, à son éditeur.

Sourire La romancière téléphone à son éditeur.

Déçu Léa, Tom, Stéphane sont les correcteurs de mon journal.

Sourire Léa, Tom et Stéphane sont les correcteurs de mon journal.

Sourire Léa, Tom, Stéphane, sont les correcteurs de mon journal.

4 votes. Moyenne 4.50 sur 5.

Commentaires (4)

1. Rémy Papin mercredi 26 novembre 2014

Bonjour Madame, merci pour tous vos conseils précieux. Le français est une langue facile à massacrer, merci de la protéger.
Petit bémol sur cette page, petite faute de frappe :)
---- sauf si le dernier sujet est introduit pas « et ». ------
Le "pas" me semble devoir être remplacé par "par".
Cordialement
Rémy papin

2. Elisabeth lundi 27 janvier 2014

Une règle malheureusement trop souvent ignorée, merci de la rappeler.
Mais on peut mettre deux virgules entre le sujet et le verbe, dans le cas d'une apposition, n'est-ce pas ?

ex : La romancière, très mécontente, téléphone à son éditeur.

Ou bien s'il y a un complément :

ex : La romancière, après le succès de son roman, téléphone à son éditeur.

Donc : une virgule, non, mais deux virgules encadrant une incise (on dit comme ça ? je ne sais plus...), oui !

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : jeudi 27 novembre 2014