La différence entre capitales et majuscules

Les lettres CAPITALES sont, par opposition aux lettres minuscules (appelées aussi bas de casse), les lettres de grande taille « dont le dessin a été utilisé pour les inscriptions lapidaires gravées sur le fronton des monuments romains (capitale romaine) et qui sert principalement pour les titres. »*

Elles ont une valeur typographique, c'est-à-dire concernant le choix de présentation d'un mot pour le mettre en valeur, indépendamment de toute considération grammaticale.

Il existe des petites capitales, servant dans certains cas particuliers comme l’écriture des numéros de siècle, par exemple (xxe siècle). Elles « ont le dessin des grandes capitales, mais la hauteur d'œil des caractères minuscules. »*

 

La Majuscule est « une lettre d'une forme particulière et de plus grande taille que les autres lettres (minuscules), qui s'emploie au début d'un mot, soit pour signaler qu'il s'agit d'un nom propre, soit pour marquer le début d'une phrase (ou d'un vers). »*

Autrement dit, la majuscule est l’initiale d’un mot lorsque celle-ci est plus grande que les autres lettres de ce même mot. La forme la plus couramment employée pour les majuscules est celle des CAPITALES.

La majuscule a ainsi une valeur grammaticale. Son usage obéit à des règles de grammaire.

 

CONCLUSION :

On peut écrire un mot entièrement en CAPITALES, dans les adresses par exemple, ou bien dans les sigles (comme CNRS, SNCF, USA...), mais :

Il est par définition impossible d'écrire un mot tout en majuscules,

et

les mots en CAPITALES n'ont pas forcément de majuscule !

 

C'est là la théorie, bien sûr. Il est très fréquent aujourd'hui d'utiliser indifféremment les mots majuscule et capitale comme synonymes de grande lettre...

* Cf. Dictionnaire Larousse en ligne.

4 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (9)

1. viguier (site web) lundi 25 Septembre 2017

Bonsoir,

J'ai bien peur de ne pas pouvoir vous répondre !
Mais merci de votre visite.

Sophie

2. Pitel samedi 23 Septembre 2017

Bonjour, je souhaiterais répondre à une amie qui voudrait pourquoi la lettre d (D) change de sens dans son dessin, qu'elle soit en minuscule ou en capitale. Merci

3. Guy dimanche 19 Juin 2016

Les horloges comtoises (sans 'p') sont en effet souvent signées et localisées. Cependant, cette marque n'est souvent pas celle du créateur, mais bien celle du premier vendeur.
D'après votre commentaire, je comprend que la majuscule du mot "alger" est écrite en bas-de-casse, mais d'une taille supérieure.
Le grammairien, les yeux fermés, vous dira que la lettre initiale d'une ville est une majuscule ; le typographe choisira de l'écrire avec un caractère plus grand ou différent des autres.
C'est la nuance (et souvent la confusion) entre les mots 'minuscule' et 'bas-de-casse'.
En espérant avoir éclairé votre lanterne !

4. Seghaier mardi 12 Avril 2016

Bonsoir à tous,

Le hasard a voulu que je sois melé à reparer une ancienne horloge (comptoise de 1870-1930), a ma grande surprise, il été marqué l'endroit de fabrication (alger) seulement la premiere lettre, le a, a été ecrit en Grand format mais en minuscule; si vous pouvez eclairer ma lanterne, je dormirai moins idiot.
Merci
a+

5. viguier (site web) lundi 01 Février 2016

Bonjour Guy et merci pour votre message.
Le fait de mettre un M majuscule à Majuscule n’est en effet pas justifié par la typographie et se voulait ici comme un clin d’œil. Manifestement incompris, je le supprime donc pour ne pas heurter plus de lecteurs.
Quant au sens même de la phrase,
Les mots en CAPITALES n'ont pas de Majuscule.
je le maintiens au sens où, écrit tel quel dans mon exemple, le mot CAPITALES ne présente pas de lettre initiale plus grande que les autres, définition d’une majuscule. Cela étant, en raison de l’usage aujourd’hui de capitales en guise de majuscules, et gardant en mémoire la différence de valeur de ces caractères (typographique ou grammaticale), on peut en effet dire qu’un nom propre comme PARIS, écrit de la sorte, comporte 5 capitales dont 1 à valeur grammaticale de majuscule.
Et pour intégrer cette notion, j’ajoute le mot « forcément » à cette phrase.
Il me semble en revanche abusif de dire que ARIS sont des lettres minuscules, car elles ont la même hauteur que le P. Je dirais dans ce cas que le typographe prend la liberté de n’utiliser que de grands caractères en allant à l’encontre de la règle grammaticale de la majuscule pour les noms propres, laquelle impose de distinguer par la taille la première lettre des suivantes.
Tout cela relève de la nuance de spécialistes, mais pour PARIS, le grammairien considérera-t-il la forme comme normalement usant de majuscule et minuscules, même si toutes en grandes capitales, ou comme fautive, car ne respectant pas la règle de la majuscule ? Probablement ni l’un ni l’autre aujourd’hui, car l’usage fait règle et lorsqu’un nom propre est entièrement écrit en capitales, il n’est désormais plus soumis à la règle de la majuscule…

6. Guy mardi 26 Janvier 2016

Peu importe le choix typographique du scripteur, c'est la grammaire et donc l'orthographe qui stipule où figurent les majuscules d'un mot.
« J'habite à Montrœul-sur-Haine » est une phrase qui contient trois majuscules, repérées par trois capitales.
« J'habite à MONTRŒUL-sur-HAINE » est une phrase qui contient toujours trois majuscules, repérées par trois capitales, mais avec onze minuscules écrites en capitales.
Remarquez que la ligature œ a sa propre capitale Œ.
Intéressant http://cuy.be/orthotypo/orthotypo_maj_min.htm

Comme Serge, je n'accepte pas la phrase « les mots en CAPITALES n'ont pas de Majuscules » et je trouve curieux et non conventionnel la liberté typographique d'écrire le dernier mot de cette phrase avec une capitale.

À vous lire bientôt !

7. Serge jeudi 10 Septembre 2015

J'ai un avis différent sur la dernière conclusion : "les mots en CAPITALES n'ont pas de Majuscules" : Hormis le fait que rien ne justifie d'en attribuer une à ce dernier mot (!), un texte écrit en petites capitales devrait comporter des majuscules, en début de phrase ou pour l'initiale d'un nom propre... Les contraintes typographiques du Web ne le permettent pas, sauf à "tricher", mais il suffit d'écrire une phrase dans un traitement de texte, et de la "passer" en petites capitales : les majuscules seront, à juste titre, conservées...

8. viguier (site web) vendredi 21 Août 2015

Bonjour.
Non, les deux sont valables, avec ou sans points. Seule règle, si on opte pour les points, il faut bien les mettre tous et donc le dernier aussi, souvent oublié.
A noter que, en fin de phrase, le dernier point d'un sigle (ou celui d'une abréviation) se confond avec le point final de la phrase : Je travaille à la S.N.C.F.

A bientôt !

9. Agnès vendredi 21 Août 2015

"CNRS, SNCF, USA..."
Dans ces exemples, étant donné que ce sont des abréviations, ne faudrait-il pas mettre un point après chaque lettre ? (C.N.R.S., S.N.C.F.,
U.S.A.)

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : lundi 01 Février 2016