Coupe sombre/coupe claire

L'expression coupe sombre est plus couramment utilisée que coupe claire et, à tort, dans le sens de cette dernière...

Exemple fautif :

Déçu En raison de graves difficultés financières, cette société a été contrainte à une coupe sombre de ses effectifs.

Le mot « sombre » est ici considéré à tort dans son sens négatif de « triste », « grave », « sévère », et donc défavorable, ce qui mène au contresens.

L'emploi de coupe sombre (au sens figuré) doit signifier qu'une petite partie seulement du personnel a été remerciée et non l'inverse. Ici, c'est l'expression coupe clairequi doit être employée.

Explication :

Ces deux expressions sont à l'origine des termes de sylviculture*.

− une coupe sombre est une « coupe portant seulement sur un petit nombre d'arbres pour qu'après l'opération le couvert reste suffisant et assure au sol une ombre complète. »

− une coupe claire est une « coupe suffisamment forte pour que le sol reçoive beaucoup de lumière. »

Exemples corrects :

Sourire Faute de fonds, l’association a dû effectuer une coupe claire dans les aides qu’elle fournissait à la population locale.

Sourire J’ai encore effectué quelques coupes sombres dans mon texte, pour le rendre plus concis.

 

* Ensemble des techniques permettant la création et l'exploitation rationnelle des forêts tout en assurant leur conservation et leur régénération.

 

Cf. Dictionnaires Larousse en ligne

3 votes. Moyenne 3.67 sur 5.

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : dimanche 11 Mars 2012