Idiotie / idiotisme

Étant donné le succès de mes paronymes de la semaine dernière (dentition/denture), je vous en propose deux autres aujourd’hui qui pourraient vous intéresser, chers visiteurs. Attention, c’est du sérieux !

Idiotie / Idiotisme

Contrairement aux apparences, ces deux mots n’ont pas la même étymologie quoique dérivant tous deux du grec ancien. Ils n’ont pas non plus le même sens du tout… quoique…

Commençons par Idiot. Ce « joli » mot provient du mot grec idiôtês qui signifie « ignorant ». Ses définitions, qui n’étonneront personne, sont « dépourvu d’intelligence », « imbécile », « qui révèle de la sottise ».

Le mot idiotie qui en découle qualifie donc le manque d’intelligence.

Mais idiotie signifiait aussi jadis dans le jargon médical : « déficience mentale très profonde » et avait remplacé dans cette acception (sens) le mot plus ancien encore idiotisme.

Or, dire des idiotismes aujourd’hui n’a rien d’imbécile et nous en proférons tous chaque jour des dizaines sans même y penser… Si, si ! Bien plus que des idioties, j’ose l’affirmer…

Car un idiotisme (du grec idios qui signifie « particulier »), de nos jours, est aussi et surtout une expression propre à une langue ou à un dialecte (autrement dit, à un idiome) qui ne peut être traduite littéralement dans une autre langue (on dit aussi plus rarement un idiomatisme). Ce sont souvent des expressions imagées, créant parfois un sens figuré à des mots de sens premier très différent.

Un idiotisme peut être un gallicisme s’il est en français de France, un belgicisme, un africanisme ou encore un canadianisme ! Et vous avez déjà sans doute aussi entendu parler d’anglicisme ou de germanisme… tournures propres respectivement aux langues anglaise et allemande, bien sûr.

Pour finir, je vous laisse méditer sur le sens littéral de quelques gallicismes de notre quotidien. Visiteurs francophones non français, n’hésitez pas à nous proposer ici, en commentaire, quelques idiotismes amusants de votre propre français !

 

Pleuvoir des cordes

Avoir les yeux plus gros que le ventre

Être vert de rage

Si le cœur vous en dit

Tomber dans les pommes

Passer du coq à l’âne

Avoir le cœur sur la main

Soulever des montagnes

En voir des vertes et des pas mûres

Tomber des nues

Compter pour du beurre...

 

Il ne me reste plus pour conclure qu’à répondre à la dernière question que vous vous posez peut-être :

Il faut prononcer idiotisme, comme dans timbré, toc-toc,

et non idiossisme, comme dans idiotie, ineptie…

 

Alors, cet ortho-truc ? Bête comme chou, non ?

 

Références : Le Petit Larousse illustré 2012, www.larousse.fr, Le Grand Livre anti-faute d’orthographe, JP Colignon, Les Éditions de l’Opportun, 2013.

 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : mardi 14 Janvier 2014