Point d’édicule ridicule

Voici pour vous un petit mot aux consonances amusantes, sympathique à placer dans une conversation (tout à fait sérieuse !)…

L’édicule

Encore faut-il connaître sa définition et l’utiliser à bon escient. Facile, voyez plutôt.

En ville, à Paris ou ailleurs, vous ne pouvez y échapper. L’édicule est partout, le plus souvent de belle allure, parfois ancien et classé monument historique, d’autres fois très design, à coup sûr pratique et utile…

Les plus emblématiques ? À Paris du moins, les colonnes Morris, sans doute, ex æquo avec les fontaines Wallace. Parmi les plus modernes et design, le dôme de verre de la gare Saint-Lazare et le Kiosque des noctambules devant le Palais Royal... Les plus pragmatiquement utiles ? Assurément les sanisettes® ! Ou encore les kiosques à journaux.


Les élégantes fontaines parisiennes ainsi rapprochées des toilettes publiques, vous conviendrez qu’il s’avère bien difficile de faire rimer édicule avec ridicule !

D’autant que, si la fonction première de ces petites constructions urbaines autonomes est le plus souvent de protéger des intempéries une sortie de métro, une borne d’information, un lieu de vente ou de service public, leurs formes et matériaux sont depuis toujours le fruit du travail de professionnels, architectes, designers, artisans, ou encore artistes.

Bien sûr, dame étymologie est passée par là ; alors, d’où vient ce drôle de petit mot ?

Eh bien ! du latin aedicula, qui signifie « petite chambre », « chapelle », ou encore « niche » au sens d’enfoncement pratiqué dans un mur*… Pas illogique tout cela, donc !

 

Bref, voilà, si je puis me permettre cette dernière fantaisie à propos de l’édicule, un mystère élucidé, et au passage une jolie anagramme pour clore cet ortho-truc !

Qui a dit ridicule ?

 

*http://www.dicolatin.com/FR/LAK/0/AEDICULA/index.htm

2 votes. Moyenne 4.00 sur 5.

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : lundi 11 Mars 2013