3 corrections, 3 tarifs, même exigence

Je vous propose 3 tarifs différents, correspondant à 3 niveaux de correction :

  • la réécriture
  • la correction approfondie
  • la relecture

Ces niveaux de correction correspondent à votre besoin, en fonction de létat d’avancement de la rédaction de votre texte, et non à la qualité de la correction que je pratique pour un tarif donné.

La correction approfondie dun texte est sa première lecture par un correcteur professionnel, celle que je vous propose doffice, et qui soccupe de syntaxe, de grammaire et de cohérence du fond, autant que dorthographe, de ponctuation et de typographie. Une correction approfondie, donc, qui prend du temps, car les corrections, commentaires et suggestions à apporter sont nombreux.

La relecture est, comme son nom lindique, une deuxième correction sur un texte déjà nettoyé du plus gros de ses fautes et incohérences. La re-lecture, qui nen est pas moins tout aussi approfondie que la première (lecture/correction), est donc destinée à supprimer les coquilles et dernières erreurs éventuelles et à sassurer de la rigueur et de lhomogénéité orthotypographiques. Sur pdf, je vérifie également la cohérence de la mise en page du contenu écrit.

Ainsi, j’apporte autant de minutie et de rigueur à la relecture qu’à la correction approfondie. Ce qui différencie ces deux types de corrections est le temps de travail quils nécessitent. La relecture, logiquement plus rapide, est moins onéreuse que la correction approfondie pour un même nombre de signes, le travail de correction étant facturé au volume et non à lheure. Aussi, je ne peux vous proposer le tarif de relecture que si jai déjà corrigé une première fois votre texte, ou, éventuellement, après en avoir lu un extrait et évalué le besoin en correction. La relecture est utile notamment lorsque la correction a occasionné beaucoup de modifications et/ou reformulations, et lorsque le texte a ensuite été mis en page dans un logiciel dédition.

La réécriture est un service très personnalisé de reformulation à destination des personnes peu à laise avec la rédaction en français, le plus souvent non francophones. Il est nécessaire pour cela que mon interlocuteur soit lauteur du texte, et non un intermédiaire, car la réécriture demande des échanges constants, afin que jappréhende au mieux le message à faire passer et que lauteur puisse sapproprier le texte final. Mes bonnes connaissances en anglais, portugais, espagnol et japonais me permettent daider plus particulièrement les locuteurs natifs de ces langues.

Date de dernière mise à jour : 11 juil 2019