Bienvenue sur mon « ortho-blog »

Bonjour et bienvenue sur mon « ortho-blog », le blog où l’on parle d’orthographe, mais pas que !

Billets d’humeur, actualité linguistique, anecdotes orthographiques, je partagerai ici, de temps à autre, mon regard de correctrice sur le monde qui nous entoure.

Merci pour votre visite !

 

« Ceux qui écrivent comme ils parlent, quoiqu’ils parlent très bien, écrivent mal. »

George Louis Leclerc, Comte de Buffon, écrivain, naturaliste et philosophe français (1707-1788)

  • Illettrisme, « Grande Cause nationale en 2013 » ?



    film-illettrisme-bdef.jpg

    Avez-vous remarqué dans la presse ces fausses publicités pour un ordinateur, un « film avec des dragons », un club de vacances ou encore un téléphone ? 

    Lisez donc ces pages lorsque vous les trouverez, puisque vous avez la chance de savoir le faire… Il s’agit d’une campagne de sensibilisation sur l’illettrisme qui touche encore aujourd’hui 10 % des Français.

    Un collectif rassemblant 59 organisations se mobilise actuellement en vue d’obtenir le label « Grande Cause en 2013 » pour ce phénomène de société. 

    En tant que correctrice, je ne peux que m’associer à cette campagne.

    J’ai signé l’appel du collectif sur http://www.illettrisme2013.fr/ et vous invite à le faire. 

    En attendant d’agir soi-même, soutenir ceux qui agissent, c’est simple, facile, et utile  !

    Merci !

    Quelques mois plus tard..., c’est gagné ! Illettrisme: Grande Cause Nationale 2013 (lefigaro.fr)

  • Des bulles à profusion

    Je suis entrée cette semaine dans une librairie pas comme les autres. C’était une petite librairie indépendante, et modeste au regard des géantes à la mode, réelles ou virtuelles… Une petite librairie de quartier, pour les habitués et les passionnés. Car il s’agit, vous l’avez deviné, d’une librairie spécialisée, une « bandedessinerie ».

    Quel joli mot, n’est-ce pas ? Ne cherchez pas, ce mot n’existe pas (ailleurs) ! C’est le propriétaire des lieux qui l’a réinventé. Je dis « réinventé », car, sans doute ai-je pensé, il n’est pas le premier à avoir utilisé ce barbarisme facile. De fait, en rentrant, j’ai cherché et trouvé une autre « bande dessinerie » ; en plus de son site Internet, elle a une adresse depuis vingt-cinq ans à Trois-Rivières… au Québec !

    La bandedessinerie dont je vous parle est en France, beaucoup plus proche de chez moi, évidemment, à Mantes-la-Jolie précisément. C’est une boutique en forme de rêve réalisé, où il est écrit « La bandedessinerie » sur la devanture, à côté de son vrai nom de librairie : « Les Rêves dorés de Samarkand ».

    Les amateurs d’Hugo Pratt en particulier relèveront dans cette appellation l’allusion évidente à l’une des aventures du célèbre Corto Maltese ; mais tous les lecteurs de BD trouveront leur bonheur dans cette bandedessinerie. BD, comics, mangas et romans graphiques, on y trouve tout ce qui est publié sous forme de textes en bulles !

    Cet endroit m’a fait penser à un tintinophile chevronné que j’ai rencontré il y a quelques années. Le souvenir reste pour moi impérissable de l’antre débordant d’albums neufs et anciens, d’éditions d’origine et étrangères, de figurines, posters et objets en tout genre, tous, bien entendu, à la gloire de l’illustre reporter à la houppette. Une passion dévorante et coûteuse, à n’en pas douter, une collection qui force le respect, à tout le moins !

    Bref, j’ai aimé le nom, l’endroit, l’évocation. J’ai eu envie de vous en parler et de faire un petit peu de publicité. Alors, si vous habitez dans le coin, faites un tour à la bandedessinerie, et craquez pour quelques bulles…

                                                                                                                                                                                            Les Rêves dorés de Samarkand, 124, Boulevard du Maréchal-Juin, 78200 Mantes-la-Jolie. Ouvert 7j/7.

    PS du 05/06/2019 : malheureusement, la boutique a fermé en 2017. Quel dommage !

  • Un gourmand de fautes d’orthographe...

    buveur-de-fautes.jpgLaissez-moi vous parler d’un petit livre que j’ai découvert à la bibliothèque :

    Le Buveur de fautes d’orthographe, série Le Buveur d’encre, Eric Sanvoisin et Olivier Latyck, aux éditions Nathan poche.

    C’est l’histoire d’un petit buveur d’encre qui sirote les histoires à la paille. Pour ce petit gourmand de livres, les fautes d’orthographe, c’est « aussi fort que du piment dans le couscous ou de la moutarde avec la viande froide ». Leur « goût ressemble à une larme de ketchup déposée avec amour sur une frite bien croquante ». Bref, il adore !

    Mais voilà que son oncle, Draculivre, le gronde parce qu’il a peur qu’il attrape une indigestion de fautes ! Pourtant, ne serait-ce pas plutôt le tonton qui est atteint d’« orthographobie » ? Le petit buveur d’encre s’inquiète et mène l’enquête…

    Voilà un petit livre savoureux à mettre sous la dent de vos dévoreurs de livres en herbe.

  • Bonnes rentrées !

    C’est la rentrée ; me voici de retour sur mon petit coin de toile.

    Pourquoi ai-je mis un pluriel à rentrée ? Parce que deux rentrées bien différentes m’occupent l’esprit actuellement…

    Tout d’abord, la rentrée scolaire ! Et je souhaite une bonne rentrée scolaire à tous les enfants, enseignants et parents ! En particulier, que cette nouvelle année soit pour tous nos petits et grands élèves français une année riche de découvertes orthographiques.

    « Oh ! Toutes les façons d’écrire [o] !

    – Ah ! C’est pour ça qu’on écrit hippodrome mais hypothèse… !

    – Eh ! On a le droit d’écrire ognon sans i maintenant ! »

    Que de découvertes en perspective ! Et si l’on imaginait l’apprentissage des règles d’orthographe comme une chasse aux trésors de notre langue ?

    Qu’on se le dise, la langue française n’est pas la plus difficile du monde. Certes, notre orthographe pose (trop ?) souvent des problèmes, mais, après tout, les Anglais ont bien leurs verbes irréguliers, et les Allemands, leurs déclinaisons ! Sans parler des milliers d’idéogrammes des Chinois…

    Vous voyez ce que je veux dire ?

    Parlons livres, maintenant. Je souhaite à tous les amateurs de lecture une belle rentrée littéraire. Pensez donc, six cent quarante-six romans sont annoncés ! Des auteurs français, des étrangers traduits, les candidats aux prix de l’automne et les autres. Beaucoup de pixels coulent sur la toile à propos de telle statistique défavorable à la littérature française ou de tel auteur incontournable, de cette préliste du Goncourt sans les favoris (les favoris de qui, au fait ?), ou de la qualité d’un livre en fonction de la « qualité » de son auteur.

    Fi de tout cela ! Ce qui prime, n’est-ce pas le plaisir personnel de la lecture ? Alors que chacun, à sa façon, fasse sa sélection et se délecte de mots et d’images, de lignes et de pages, d’histoires vraies et de non moins vraies fictions.

    On n’est pas obligés d’aimer ce que les autres aiment et de négliger ce que les autres négligent !bibliothecaire-giuseppe-arcimboldo-3.jpg

    Vous voyez ce que je veux dire ?

     Alors, cher lecteur, bonnes rentrées !

     

    Question subsidiaire : savez-vous combien de livres, destinés aux adultes (hors livres scolaires, donc), sont parus ou paraissent en cette rentrée littéraire (entre le 1er août et le 1er novembre) et ayant pour sujet l’orthographe ? QUINZE* ! Sans commentaire...

    *Source : Electre

    Illustration : Le Bibliothécaire, Guiseppe Arcimboldo, 1566.