« Étant donné », l'accord

Une petite question très simple cette semaine et une réponse tout aussi simple :

Doit-on accorder l’expression « Étant donné » ?

- Eh bien ! la réponse est non ! (Je vous l’avais dit, c’est simple !)

                     On écrira donc :

                                     Étant donné les circonstances…

                                     Étant donné la quantité de nourriture disponible…

                                     Étant donné l’étendue des dégâts…

                                     Étant donné les conditions météorologiques exécrables…

 

- Mais attention ! (il y a toujours un mais !)

Il y a accord si l’expression est placée après le nom… donné (mais vous allez trouver ça naturel) :

                                     Les solutions étant données à la fin du journal…

 

- Et pour en apprendre un petit peu plus aujourd'hui :

« Étant donné » est une locution prépositive ou préposition prépositionnelle invariable, c’est-à-dire un « groupe figé de mots qui équivaut, par son sens et sa fonction dans la phrase, à une préposition (par exemple à cause de, le long de, etc.). »

Dans le cas où ces deux mots viennent après le nom (les solutions étant données...), ils ne constituent plus une locution prépositive mais un participe passé, construit avec le verbe être et donc accordé au sujet.

 

Et voilà ! À bientôt !

 

Référence : www.larousse.fr

 

Date de dernière mise à jour : 2021-07-05

  • 30 votes. Moyenne 4.3 sur 5.