Chers pénates

Après les vacances, vous regagnez toujours vos pénates… (toujours au pluriel...)

Mais le saviez-vous ? Qu’ils soient lillois ou niçois, brestois ou strasbourgeois, vos chers pénates, comme le mainate (l’oiseau parleur), le sulfate et l’aromate, sont toujours masculins…

Contrairement à : la régate de frégates, les pâtes et les pattes, les dattes et les patates, les chattes et les blattes, et même les Carpates (les montagnes)…

Et l’acrobate ? Épicène, bien sûr ! C’est-à-dire masculin ou féminin. Comme l’aristocrate et les diplomates. 

Quant à savoir s’il faut doubler le t des mots en « ate », le plus souvent, c’est non, mais il y a, comme vous le voyez, plusieurs exceptions. En cas de doute, je n’ai pas de recette miracle, mais une solution, comme d’habitude : vérifier dans le dictionnaire !

 

Date de dernière mise à jour : 2022-12-06

  • 2 votes. Moyenne 1 sur 5.