« Incessamment sous peu » et autres pléonasmes courants

Qu’est-ce qu’un pléonasme ?

Définition du Larousse en ligne : « Répétition dans un même énoncé de mots ayant le même sens, soit par maladresse (par exemple descendre en bas), soit dans une intention stylistique (par exemple Je lai vu, dis-je, vu, de mes propres yeux, vu [Molière]). »

Un mot un peu difficile à retenir pour une erreur que tout un chacun pratique à l’envi au quotidien, et pas seulement pour « descendre en bas » ou « monter en haut » !

En effet, qui n’a jamais prononcé les grands classiques du pléonasme français, parmi dautres bien sûr ?

Voyez plutôt :

Le pléonasme Son problème Sa solution

Monter en haut

« Aller en haut en haut » ? Monter
Incessamment sous peu « sous peu, sous peu » ? Incessamment OU Sous peu
Prévoir à l’avance Peut-on prévoir en retard ? Prévoir
À un certain moment donné Le moment est déjà donné puisqu’il est certain. À un moment donné
Actuellement en cours En cours en cours ? En cours
Différer à une date ultérieure Porter à une date ultérieure à une date ultérieure... Différer
Une erreur involontaire Fait-on des erreurs volontaires ? Une erreur
La première priorité La première première des choses à faire ? La priorité
Réserver à l’avance Commander à l’avance à l’avance ? Réserver
La rumeur s'est avérée vraie La rumeur s’est révélée vraie vraie ? La rumeur fut avérée OU La rumeur s’est révélée vraie
Se cotiser à plusieurs Organiser entre soi une collecte à plusieurs ? Se cotiser
Une dune de sable « dune » signifie colline de sable... Une dune

 

Et pour finir, pour le plaisir, une petite subtilité avec saupoudrer de sel !

« saupoudrer » vient de sau, une variante de sel, et de poudrer, et signifie donc « poudrer de sel » !

Ce qui fait que « saupoudrer de sel » est bel et bien un pléonasme (poudrer de sel de sel), et « saupoudrer de sucre », un non-sens !

Mais rassurez-vous, ce pléonasme est désormais admis par les spécialistes, et l’on peut aujourdhui saupoudrer toutes sortes de choses sur nos préparations culinaires, ou dans nos histoires...

Date de dernière mise à jour : 20 mai 2022

  • 6 votes. Moyenne 3.4 sur 5.

Commentaires

  • Alain Bellemare
    • 1. Alain Bellemare Le 13 jan 2022
    Que dire de la répétition du mot jour dans l'expression au jour, le jour?
    • viguier
      • viguierLe 17 jan 2022
      Bonjour, C'est une formule qui use de la répétition, comme "jour après jour", mais ce n'est pas un pléonasme.
  • Laurent
    • 2. Laurent Le 25 oct 2016
    Il y a aussi cette expression bien ancrée :
    au jour d'aujourd'hui
    qui me semble fort employée par nos médias et doit bien friser le pléonasme. Cordialement.
    • viguier
      • viguierLe 30 oct 2016
      Bonjour Merci pour votre message. En effet, on peut considérer cette expression comme pléonastique, car le mot « aujourd'hui » signifie « au jour où l'on est » (Le Robert/Larousse). Aucun des deux dictionnaires papier ne mentionne cette expression pourtant souvent entendue, en effet ; en revanche, sur le Larousse en ligne, l'expression est qualifiée de familière mais il n'est pas fait mention de pléonasme. Cordialement, Sophie
  • Alexis Machuraux
    • 3. Alexis Machuraux Le 05 oct 2016
    Je ne suis pas d'accord pour certain d'entre eux ! Notamment pour saupoudrer ! Je suis d'accord que le mot vient peut-être de sel et de poudre, mais ayant vérifié dans mon larousse, la définition du verbe ne fais en aucun cas référence au sel. Du coup, ce verbe fut peut-être un pléonasme il y a longttemps, mais aujourd'hui, ce n'en est plus un ..
    Ensuite, "incessamment sous peu" est devenu une expression ! Et je suis désolé, mais les expressions sont figées ! Et enfin je suis d'accord avec mon voisin du dessus en ce qui concerne les priorités et les erreurs :D
    • viguier
      • viguierLe 06 oct 2016
      Bonjour Pour "saupoudrer", je suis d'accord avec vous et je termine d'ailleurs l'article en le précisant : "Mais rassurez-vous, ce pléonasme est désormais admis par les spécialistes, et l'on peut aujourd'hui saupoudrer toutes sortes de choses sur nos préparations culinaires, ou dans nos histoires..." Pour "incessamment sous peu", je regrette, mais ce n'est pas parce que les Français le répètent à l'envi que cela en fait une expression figée, validée par l'usage et... correcte. Ni le Robert, ni le Larousse n'en mentionnent même l'usage, fût-il erroné, abusif ou pléonastique ! Merci pour votre visite ! Sophie
  • Joe Dalton
    Belle liste, très instructive. Moi, j'en compile personnellement par moi-même quelques uns dans le lien qui suit (derrière ?). J'essaye de tenter, en première priorité, de mentionner ceux qui les emploient, afin que l'inspection du travail, puisse, incessamment sous peu, voire même, très rapidement, vérifier que les charges sociales ont été correctement acquittées et ce, même si l'acquittement n'était pas gagné d'avance à la vue du dossier de l'accusation... Bises à tous et pardon pour ce trait d'humour...

    http://vt.cx/lol1
  • maudeleonore
    • 5. maudeleonore Le 22 jan 2016
    Chère Sophie,
    Tout d'abord, merci pour votre blog !
    Je me demandais si une erreur ne s'était pas glissée dans votre post : n'écrit-on pas "à l'envi" sans e ?
    Sur ce, bonne journée !
    • viguier
      • viguierLe 25 jan 2016
      Si bien sûr ! Merci pour votre vigilance ! Je corrige de ce pas. N'hésitez pas à me faire part de toute autre faute que vous repéreriez. On a beau se concentrer, il est très difficile de se corriger soi-même. Cordialement, Sophie Viguier
  • KHAN
    • 6. KHAN Le 07 juil 2014
    Je ne vois pas le pléonasme dans l'expression "incessamment sous peu mais plutôt une incohérence". Incessamment ne veut-il pas dire sans cesse?
    • viguier
      • viguierLe 28 juil 2014
      Bonjour Incessamment est couramment utilisé aujourd'hui au sens de "au plus tôt", "sans délai" (d'où le pléonasme), et rarement au sens de "sans cesser", "continuellement". Dans cette deuxième acception, il est d'usage vieilli et on lui préfère l'adjectif "incessant". Merci pour votre visite sur le site. Cordialement, Sophie Viguier
  • Laureline
    • 7. Laureline Le 07 oct 2013
    Merci pour cet article !
    La langue française est plein de surprises et de jolies subtilités... Et malheureusement, trop peu de personnes s'en rendent compte.
    Mais je suis toujours heureuse de constater qu'il reste des gens comme vous pour nous éclairer !! :)
  • Romain
    • 8. Romain Le 02 avr 2013
    Je me permets de vous contredire. Beaucoup des expressions que vous donnez comme fautives ne le sont absolument pas ! Elles sont au contraire pleines de sens.
    "incessamment sous peu" est là pour insister sur le caractère proche de l'événement.
    "actuellement en cours" : une chose pouvait être en cours à un moment donné et ne plus l'être.
    "une erreur involontaire" : mais oui, une erreur peut parfaitement être volontaire !
    "la première priorité" : dans nos priorités, nous pouvons avoir des priorités qui sont plus prioritaires que d'autres.

    De plus, comme vous le dîtes avec l'exemple de "saupoudrer", le sens des mots glisse avec le temps, et si aujourd'hui, une "dune" désigne un tas de sable", ce mot tend à prendre le sens de "tas"

    Arrêtons de confondre correction et purisme !
    • viguier
      • viguierLe 04 avr 2013
      Bonjour Merci pour votre visite et votre commentaire. Je me permets à mon tour de vous faire remarquer que tous les exemples que j'ai donnés sont des classiques des listes de pléonasmes données par les spécialistes (Larousse et Daniel Lacotte, en ce qui concerne mes sources sur ce point). Je ne suis pas moi-même une linguiste. Comme je le dis souvent, en tant que correctrice, je ne porte pas de jugement sur les règles, je les applique. Il n’est pas interdit d’utiliser des pléonasmes, ils peuvent devenir figure de style. Le correcteur ne corrige pas cela, il le signale à l’auteur qui fait le choix de faire la correction ou non. Vouloir insister sur le caractère proche d'un événement en utilisant sciemment la répétition « incessamment sous peu » est le droit le plus stricte d'un auteur. Mais il s’agit bel et bien d’un pléonasme et cet auteur prend le risque d’être incompris. D’autre part, je ne pense pas que la majorité des personnes utilisant cette expression l’utilisent en connaissance de cause. Actuellement en cours : si l’on dit « le processus était en cours à ce moment-là », on comprend qu’il ne l’est plus. Comme vous le dites, c’est tout à fait possible. Le fait de dire qu’ « actuellement en cours » est un pléonasme n’interdit pas d’utiliser « en cours » au passé. Mais le temps du verbe donne cette information. Au présent, le mot actuellement est en trop. Si l’on dit « le processus est en cours », on comprend que c’est actuellement, au présent. On ne doit donc pas dire « le processus est en cours en ce moment (ou actuellement) ». Faire une erreur volontaire n'est pas de l'ordre du normal, mais de l'ordre de la stratégie et le mot erreur n'est donc plus à sa place. Il n’existe pas d’erreur volontaire. « L’introduction volontaire d’une erreur dans un texte », en revanche est tout à fait possible. Tout est dans la formulation. Enfin, si vous avez plusieurs priorités (ce qui est déjà discutable, priorité signifiant qui doit passer avant toute chose) et que vous parlez de la « première », vous pouvez toujours le formuler ainsi : « la première des priorités ». Mais le mieux serait de formuler les choses autrement « Nous avons plusieurs points importants à traiter, la priorité sera donnée à … » Je ne fais ici que mettre en lumière le caractère redondant de certaines expressions courantes, redondances dont on n'a souvent pas conscience. Le correcteur n’exige rien, il incite à la l’exactitude et à la précision. C’est à prendre ou à laisser. Bien à vous