Le trait d'union de « là »

Faisons un point aujourd’hui sur ce petit mot que nous utilisons tous les jours sans y penser, celui-là : .

est un adverbe indiquant un lieu plus ou moins précis (Passez donc par là !), un « lieu » dans le temps aussi (D’ici là, il sera revenu.).

Il sert par ailleurs à marquer l’insistance avec les adjectifs démonstratifs (ce, cet, cette, ces). Exemples 1 :

Ces animaux-là, cette famille-là, ces amies-là, ce moment-là, ces quatre mois-là…

Notez alors que le trait d’union est obligatoire, tout comme dans les locutions adverbiales du type :

Là-dessus, là-dedans, là-haut, là-bas, de-ci, de-là…

 

Jusque là (ou jusque-là, au choix), vous me suivez sans doute. Mais alors pourquoi est-il correct, et obligatoire, d’écrire sans trait dunion (exemples 2) :

Ces jolies chemises là,

Ce méchant ogre là,

Cette gentille maîtresse là,

Ce matin clair là,

Cet enfant malade là ?

 

Tout simplement parce que la règle dit :

1 - Il y a un trait d’union lorsque le nom est placé immédiatement après le démonstratif et avant l’adverbe  : (exemples 1)

2 - Il n’y a pas de trait d’union lorsque le nom est séparé (exemples 2) :

  - soit du démonstratif 

Ces jolies chemises là,

   - soit de l’adverbe

Cet enfant malade là.

 

À ce stade-là, le lecteur attentif se demande pourquoi, dans ce cas,  j’ai écrit « ces quatre mois-là » dans les exemples 1… Eh bien, parce que le point 2 ne s’applique pas lorsque le mot qui sépare le nom de son démonstratif est un nombre… Allez savoir pourquoi !!

Ces quatre mois-là, ces deux chats-là, ces vingt élèves-là...

 

Il n’en reste pas moins que, comme souvent, tout cela n’est pas bien compliqué, encore faut-il connaître cette règle-là !

 

 

Référence : www.larousse.fr

Date de dernière mise à jour : 2022-08-18

  • 23 votes. Moyenne 4.3 sur 5.