De l'utilité de compter les espaces comme des caractères...

  • Par viguier
  • Le 24 juin 2019
  • 2 commentaires

Un internaute me demande pourquoi compter les espaces comme des caractères dans la correction professionnelle, et « comment peut-on faire des fautes despace »...

Cest loccasion de faire le point sur la question. Car, de fait, une part non négligeable de mon temps de correction est passée à corriger… le vide !

Eh oui ! Il y a effectivement plusieurs types d’erreurs possibles concernant les espaces, lesquelles (1) font partie, rappelons-le, des caractères dits « non imprimables », comme les retours à la ligne.

Voici quelques exemples de corrections nécessaires sur les espaces.

   ♦ Pour commencer, la très classique double espace. Une espace en trop entre deux mots, c’est une intervention du correcteur ;

   ♦ Deuxièmement, les oublis de traits d’union dans les mots composés : vis à vis, c’est à dire, un New Yorkais… Ce sont autant d’espaces à « combler », donc nécessitant une correction ;

   ♦ Enfin, l’espace insécable… obligatoire, par exemple, avant un signe de ponctuation dite « haute » (:;!?) ou entre un nombre et le symbole d’une unité de mesure (10 min, 3 kg, 1 000 €, 23 %…). Cette espace empêche ladite ponctuation ou le symbole d’être séparé en fin de ligne de ce qui le précède. Beaucoup de vérifications et de corrections en la matière !

 CQFD ! Voilà pourquoi il n’est pas saugrenu, et encore moins opportuniste, de facturer les espaces comme tous les autres caractères lors d’une correction orthographique !

NB : sachez que la langue française distingue en réalité trois types d’espaces :

   ♦  l’« espace mots justifiante », espace « normale » et qui varie en largeur en fonction du nombre de mots sur une ligne dans un texte justifié ;

   ♦  l’« espace mots insécable », de largeur fixe et empêchant, donc, un mot ou un caractère (guillemets, deux-points) d’être séparé en fin de ligne du mot qui le précède (ou qui lui succède, dans le cas du guillemet ouvrant) ;

   ♦  l’« espace fine insécable », qui précède les ponctuations hautes autres que le deux-points (;!?). En pratique, avec les logiciels de traitement de texte, aujourd’hui, l’espace fine n’est pas facilement intégrable et est le plus souvent remplacée par une espace mots insécable.

(1) le mot « espace » est féminin en typographie.

 

espace vérifier faute correction mots orthographe

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires

  • Tiberi
    • 1. Tiberi Le 11 juin 2020
    Bonjour,

    Quel bonheur de voir des passionnés !
    Je suis moi-même une vraie passionnée de la langue française et me destinais à la correction (entre autres choses) seulement je suis perdue.
    Je me disais que nous pourrions peut-être un peu échanger sur votre parcours par exemple, si vous n'y voyez aucun inconvénient.
    Je me pose des questions notamment sur la manière dont on devient correcteur aujourd'hui (j'ai un beaucoup de retours très négatifs) mais aussi sur la façon de créer un réseau ou encore de s'améliorer sans arrêt et de ne jamais "perdre" ses connaissances, voire, comment en apprendre davantage (quels sont les meilleurs sites, livres...)
    Alors si vous avez quelques instants à me consacrer je vous en remercie vraiment.

    Très bonne journée,

    Aurélia
    • viguier
      • viguierLe 24 sept 2020
      Bonjour Aurélia Je vous remercie pour votre visite sur ce site et pour votre message. Malheureusement, je n'ai plus de temps à consacrer à l'échange, ici. Et c'est heureusement parce que j'ai beaucoup de travail ! ;-) Je vous invite à lire quelques réflexions que j'ai partagées au sujet de la pratique de ce métier sur la page suivante : http://www.sophieviguiercorrectrice.com/pages/mon-metier/devenir-correcteur-correctrice.html Bien à vous, Sophie